Accueil

Ce site est dédié, non seulement à tout ce qui concerne le don de sperme, mais aussi à ce que ce dernier permet, à savoir la procréation assistée et les différentes techniques qu’on lui connaît comme l’insémination artificielle , les FIVETE, les méthodes GIFT et ZIFT… bref, plus globalement, le fait de pouvoir favoriser tout projet d’enfant pour les personnes qui n’ont pas la chance de pouvoir en avoir elles-mêmes de façon naturelle.

donner naissance avec le donComment cela se passe ? Est-ce que cette donation est rémunérée ? Finis les regards hypocrites, les discussions taboues ou encore les gens gênés, nous tenterons de répondre à toutes vos interrogations. Le don de sperme et la PMA représentent une réalité grandissante dont on peut aujourd’hui parler sans avoir à se cacher.

Si cette réalité est de plus en plus grandissante, on peut mettre cela sur le compte de deux facteurs majeurs. L’augmentation constante du célibat dans de très nombreux pays et parallèlement à celle-ci l’augmentation, elle aussi constante, des difficultés rencontrées par de nombreux couples à avoir un ou plusieurs enfants ont fait de la procréation médicalement assistée et dans son sillage le don de sperme des sujets qui prennent de plus en plus d’importance dans la société actuelle.

Et quoi de plus normal après tout pour un geste grâce auquel on peut donner la vie et qui permet aux couples et parfois aux mères célibataires d’avoir un enfant.

Le don de spermatozoïdes, un geste qui se démocratise

Le don de sperme est donc progressivement en train de se démocratiser et, s’il n’a pas encore la même place dans tous les pays d’Europe et du monde, il se développe chaque année un peu plus.

Ainsi, dans un pays comme la France, selon Wikipédia on évalue à 38000 le nombre d’enfants nés en France grâce aux dons de sperme de 9300 donneurs, et la demande serait considérable puisque ce ne sont pas moins de 4000 nouveaux demandeurs qui établissent une demande de don de sperme.

Toujours selon la célèbre encyclopédie libre en ligne on apprend que cette technique a été découverte en France par le CECOS (Centre d’Etude et de Conservation des Oeufs et du Sperme humain).

Une seule façon de procéder

don de sperme anonymePour donner votre sperme il n’y a pas toujours plusieurs façons de s’y prendre et par exemple en France, vous devez vous rendre dans l’un des 24 CECOS, qui sont les seules cliniques agrées à pouvoir recevoir votre don (ce sont elles qui équivalent à ce que l’on appelle une banque de sperme dans certains pays).

Dans certains pays on pratique le don de sperme rémunéré et l’anonymat n’est pas forcément de mise. La loi peut même l’interdire dans certains pays. C’est une autre conception de l’acte, et on conçoit qu’il est logique que les enfants puissent connaître l’identité de leur géniteur s’ils le désirent.

En France, donner son sperme se fait dans le respect de l’anonymat et il n’est à ce jour pas rémunéré. On peut se demander si les mœurs ne seront pas amenées à changer avec le temps et si le fait de rétribuer le don de spermatozoïdes ne va pas apparaître pour que l’offre soit un peu plus en adéquation avec la demande.

Cette rémunération a toujours été refusée en France même si l’on sait que des donneurs potentiels qui pensent à cette donation sont encore réticents, une réticence qui pourrait tomber moyennant espèces sonnantes et trébuchantes. Il est à noter toutefois que dans la plupart des pays, même s’il n’y a pas de rétribution financière, les frais sont en revanche pris en charge sur présentation de justificatifs.

En France, les CECOS sont parfois intégrés à des centres hospitaliers et font de toute façon pleinement partie du monde de la santé. Ils oeuvrent chaque jour pour récolter les dons (de sperme et d’ovocytes), mais aussi pour faire avancer les méthodes et connaissances en matière de procréation médicale assistée, en essayant de permettre aux couples en mal d’enfant de réussir à trouver le bonheur, une vertu hautement thérapeutique.

L’équivalent féminin, le don d’ovocytes

Ce type de geste, a aussi un « pendant » du côté féminin. En effet, au don de spermatozoïde on peut aussi ajouter comme autre don permettant la procréation, le don d’ovocytes.

Le don d’ovocytes pour des raisons pratiques médicales et de par sa nécessaire réimplantation nécessite, pour les couples qui n’arrivent pas à avoir d’enfant et qui doivent y recourir, une intervention médicale pour la donneuse. Ceci à l’inverse du don de sperme nécessitant suivi, entretien(s) et consentement mais pas d’intervention. Nous savons aussi que dans un pays comme la France, même si elle n’est pas médicalement assistée et la pratique est néanmoins courante outre les couples de recourir à l’insémination artificielle des personnes célibataires, on parle alors d’insémination artisanale pour femme célibataire et couples homosexuels.



EDIT DU 28 mai 2015 : SUITE A UN TROP GRAND NOMBRE D'ABUS LES COMMENTAIRES SONT DESORMAIS FERMES. Si toutefois vous entriez en contact avec quelqu'un ayant communiqué ses informations de contact, notez que vous le faîtes sciemment. Le site ne saurait être tenu pour responsable d'aucun désagrément.